Soutien de réformes policières

Le soutien de réformes policières dans des pays partenaires ainsi que la mise en place de mesures de formation internationales constituent des éléments importants de la coopération policière internationale. Les réformes et les mesures de formation améliorent la coopération internationale et ont des répercussions positives sur la lutte contre la criminalité au sein des pays partenaires ainsi que sur la sécurité intérieure de la Suisse.

S'agissant des mesures de formation internationales, l'Ecole de police d'Europe centrale (EPEC) constitue un pilier important de la coopération internationale. Le rôle de l'EPEC consiste à promouvoir la coopération internationale par le biais de mesures de formation. C'est notamment pour lutter contre les formes graves de criminalité transnationale organisée que des connaissances spécialisées doivent être transmises en vue du travail de police international et transfrontalier. Les conditions d'action policières ainsi que les données sociales, économiques et politiques des pays concernés doivent également être enseignées. Les cours de l'EPEC s'adressent aux cadres dirigeants ayant une activité opérationnelle dans le domaine de la lutte contre la criminalité organisée. Pour participer à un cours, il faut avoir accompli une formation supérieure pour le service policier, posséder plusieurs années d'expérience professionnelle dans le domaine et avoir de bonnes connaissances de l'allemand. En Suisse, ce sont avant tout les policiers de la Police judiciaire fédérale (PJF), du Corps des gardes-frontière (Cgfr) ainsi que des membres des autorités de police cantonales et municipales. Outre la Suisse, l'Allemagne, l'Autriche, la Slovaquie, la Slovénie, la Tchéquie et la Hongrie sont membres de l'EPEC.

Le soutien de réformes policières permet de constituer avec différentes autorités de police étrangères un réseau facilitant le travail de la police au quotidien. Ce soutien a des répercussions positives pour la Suisse, dans la mesure où une aide est fournie rapidement et simplement aux autorités helvétiques qui en ont fait la demande. C'est pourquoi fedpol soutient activement la Direction du développement et de la coopération (DDC) pour la planification et la mise en œuvre du programme régional pour les réformes policières et judiciaires dans le sud-est de l'Europe. A cet égard, le projet "Organised Crime Training Network for operational managers in South Eastern Europe" figure au centre de la collaboration (vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sur le site Internet de la Direction du développement et de la coopération DDC).

vers le haut Dernière modification 23.03.2015