Traite des êtres humains et trafic de migrants

Selon la définition retenue au niveau international, la "traite des êtres humains" consiste à recruter des personnes, à offrir leurs services, à les transférer, à les entremettre par le biais d'intermédiaires, à les héberger ou à les accueillir en vue de leur exploitation. Il s'agit en Suisse d'une infraction sanctionnée par l'art. 182 du code pénal.

Le trafic de migrants, soit l'aide apportée dans le but de faire entrer ou séjourner une personne illégalement en Suisse ou dans un autre Etat Schengen ou de la faire quitter illégalement un de ces pays, est rendue pénalement répréhensible par l'art. 116 de la loi fédérale sur les étrangers.

La lutte contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants et la prévention de ces phénomènes concernent différents domaines comme la prévention, la protection des victimes et la poursuite pénale et relèvent tantôt de la compétence de la Confédération, tantôt de celle des cantons. fedpol assure la coordination entre les cantons, l'étranger et les différents services concernés et met au point des instruments et des stratégies de lutte contre ces formes de criminalité, l'objectif principal étant de protéger les victimes et de punir les responsables.

Infos complémentaires

Liens

Multimedia

Dossier

vers le haut Dernière modification 24.06.2016