Pour davantage de sécurité : la Suisse doit pouvoir utiliser les données des passagers aériens

Passenger Name Record, PNR
(Aéroport Zürich – DR fedpol)

Au moment de la réservation d’un vol, les passagers fournissent de nombreuses informations aux transporteurs aériens ou aux agences de voyage. Ces données (données PNR, pour Passenger Name Records) peuvent contribuer à la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité. 24 États européens ont d’ores et déjà mis en place des unités pour recueillir, enregistrer et traiter ces données. La Suisse devrait aussi pouvoir utiliser ces données pour lutter contre le terrorisme et la grande criminalité. Le Conseil fédéral a pris cette décision lors de sa séance du 12 février 2020.

Thèmes

Dossier: Traite des êtres humains et trafic de migrants
Dossier

Échange d'informations

La criminalité est à l'image de la société: digitale, mobile, connectée. Les terroristes et criminels n'agissent pas à un niveau local. Ils ne s'arrêtent pas aux frontières, qu'elles soient cantonales ou nationales. Pour renforcer la sécurité, un échange d'informations rapide et le plus complet possible entre les polices est indispensable.

Dossier: Corruption
Dossier

Corruption

Depuis début 2015, l'Europe est secouée par la terreur djihadiste. Les attentats, qui ne requièrent pas de grands moyens logistiques et financiers, peuvent toucher tout un chacun, que ce soit dans un restaurant parisien, lors d'un défilé solennel à Nice, au marché de Noël de Berlin ou dans une rue commerçante de Stockholm. C'est pourquoi le Service de renseignement de la Confédération (SRC) classe la menace terroriste en Europe et en Suisse comme élevée.