News

Communiqués (26.01.2018 - DFJP)

Simonetta Sommaruga en Bulgarie pour une visite de travail: signature d’un accord bilatéral de coopération policière

La Suisse et la Bulgarie entendent renforcer leur collaboration en matière policière. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre bulgare de l’intérieur Valentin Radev ont signé à cette fin, vendredi 26 janvier 2018, un accord de coopération policière. À l’occasion de son déplacement à Sofia, la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a également visité des projets d’aide aux victimes de la traite des êtres humains mis en œuvre dans le cadre de la contribution suisse à l’élargissement de l’Union européenne.

Communiqués (24.01.2018 - DFJP)

Visite de travail de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga en Serbie

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a rencontré le vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur serbe Nebojša Stefanović mercredi 24 janvier 2018, à l’occasion d’une visite de travail à Belgrade. Les entretiens ont porté sur la collaboration entre les deux pays, qui sont liés par un partenariat migratoire et par un accord de coopération policière. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a par ailleurs visité un centre d’accueil pour demandeurs d’asile ainsi qu’une entreprise sociale qui emploie et forme des victimes de la traite des êtres humains.

Informations (22.01.2018 - fedpol)

Coup d’envoi pour fedpol au WEF

Les préparatifs pour le World Economic Forum (WEF) à Davos battent leur plein depuis ces dernières semaines. La collaboration entre les cantons et fedpol s’est intensifiée. Dans les prochains jours, de nombreux ministres et chefs d’Etats voyageront vers Davos. Afin de leur assurer une sécurité, durant leur voyage comme sur place, la coopération nationale, internationale et l’échange d’informations avec leurs pays sont primordiaux. fedpol est en charge de la coopération internationale ainsi que de l’évaluation des risques et de la mise en place des mesures de sécurité pour les personnes protégées par le droit international. Enfin, en soutien à la police cantonale grisonne, fedpol envoie également des agents de liaison chargés de la sécurité rapprochée de certains participants. La police cantonale des Grisons chapeaute la conduite des opérations.

Communiqués (16.01.2018 - fedpol)

Yanis Callandret nommé chef de la Police judiciaire fédérale de fedpol

Yanis Callandret devient le nouveau chef de la Police judiciaire fédérale (PJF) de fedpol dès le 1er avril 2018. Il sera également membre de la direction de fedpol et vice-directeur. Actuellement chef adjoint, Yanis Callandret remplacera Hans-Rudolf Flury qui a achevé son mandat ad interim lié au projet de réorganisation de la PJF. Hans-Rudolf Flury reprend ses fonctions de chef adjoint de la PJF. C’est donc un passage de témoin qui assure un changement dans la continuité pour fedpol.

Alertes (28.12.2017 - fedpol)

Attention – faux site Internet du DFJP

Lorsque vous surfez sur Internet, il est possible qu'une pseudo-page web du DFJP apparaisse sur votre écran, indiquant que votre ordinateur est bloqué (cf. image). Les auteurs du chantage exigent alors le paiement d'une amende en euros au moyen de cartes prépayées iTunes. Attention, ce site est un faux qui simule le blocage de votre ordinateur.

Communiqués (08.12.2017 - DFJP)

Lutte contre le terrorisme : nouvelles mesures policières pour parer à la menace des personnes potentiellement dangereuses

La police doit disposer de davantage de possibilités, en dehors d'une procédure pénale, pour parer à la menace que constituent les personnes potentiellement dangereuses. Lors de sa séance du 8 décembre 2017, le Conseil fédéral a mis en consultation un projet de loi en ce sens. Il s'agit du troisième et dernier grand projet de mise en œuvre de la stratégie de lutte contre le terrorisme qui était annoncé pour cette année : l'avant-projet de durcissement du code pénal est déjà passé par le stade de la consultation, où il a reçu un accueil favorable, et le plan d'action national de lutte contre la radicalisation et l'extrémisme violent a été adopté à l'unanimité par les cantons, les villes, les communes et la Confédération.

Communiqués (04.12.2017 - DFJP)

Plan d’action national de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent

La prévention des actes de violence radicale nécessite une détection et une intervention précoces. Des représentants des gouvernements des cantons, des communes et des villes, avec la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, ont présenté lundi à Berne un plan d’action national de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent sous toutes leurs formes. Ce plan contient 26 mesures concrètes, qui s’inscrivent dans le prolongement de nombreux efforts déjà entrepris. Il complète les projets de loi en cours destinés à renforcer la lutte contre le terrorisme. Le Conseil fédéral a adopté un programme d’impulsions pour soutenir la mise en œuvre du plan d’action.

Communiqués (01.12.2017 - DFJP)

Mieux protéger les employés de l'État contre les actes de violence

Le nombre d'incidents violents visant des employés de l'État est élevé depuis plusieurs années. Le Conseil fédéral condamne cette violence et souligne la nécessité de trouver des solutions pour protéger les employés de l'État à plusieurs niveaux, y compris hors de la sphère du droit pénal. Lors de sa séance du 1er décembre 2017, il a approuvé le rapport "Mieux protéger les employés de l'État contre les actes de violence", rédigé en réponse au postulat 13.4011 de la Commission des affaires juridiques du Conseil national. Ce rapport aborde en outre la question de la protection juridique des forces d'intervention lorsqu'elles font usage de leurs armes à feu.

Communiqués (18.10.2017 - fedpol)

Journée contre la traite des êtres humains : un bus d’information à la rencontre de la population suisse

A l’occasion de la journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains, un bus d’information est inauguré aujourd’hui, à Berne, afin d’attirer l’attention du grand public sur ce crime. En Suisse, des enfants, des femmes et des hommes sont forcés à mendier, contraints à se prostituer ou exploités pour leur force de travail. Victimes de la traite, ces personnes sont encore trop peu identifiées. Pour rendre plus visible cette triste réalité, le bus fera un tour de plusieurs villes de Suisse. Des événements de sensibilisation auront également lieu un peu partout du 17 octobre au 3 novembre 2017.

vers le haut Dernière modification 29.06.2016