Protection des personnes

La chancelière Angela Merkel et la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors d’une visite officielle à Berne
La chancelière Angela Merkel et la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors d’une visite officielle à Berne. (Photo: Keystone/Peter Schneider)

fedpol évalue dans quelle mesure les magistrats, les parlementaires fédéraux et les hôtes d'État étrangers sont menacés. Les corps de police cantonaux et municipaux se chargent ensuite des mesures de protection nécessaires résultant de cette évaluation.  

Menaces

fedpol protège aussi les employés de la Confédération, en particulier s'ils ont fait l'objet de menaces personnelles. Au cours des dernières années, un nombre croissant de magistrats, de parlementaires et d'employés de la Confédération ont reçu des lettres et des appels anonymes. fedpol conseille les personnes concernées et ordonne les mesures policières nécessaires. Un travail qui porte ses fruits: les investigations pénales permettent de retrouver même des expéditeurs anonymes, grâce à l'analyse des empreintes digitales et d'autres traces.

Disponibilité 24 heures sur 24

Les bâtiments de l'administration fédérale, les domiciles privés des conseillers fédéraux et les représentations étrangères en Suisse bénéficient d'une protection accrue. Les services de garde et de surveillance sont complétés par des caméras sur place. Les collaborateurs de fedpol répondent 24h sur 24 aux appels concernant d'éventuels cambriolages, actes de sabotage, agressions, menaces ou problèmes techniques dans les bâtiments de la Confédération, que ce soit à Berne ou ailleurs en Suisse. Ils transmettent ensuite l'affaire aux services compétents (police, service d'immeuble, etc.).

Palais du Parlement et bâtiments de la Confédération

Le Palais du Parlement fait l'objet d'une protection particulière. Le personnel de sécurité de fedpol contrôle tous les visiteurs qui souhaitent y entrer. Les politiques, collaborateurs et journalistes accrédités peuvent accéder au bâtiment à l'aide d'un badge. Les personnes de passage doivent se rendre à l'entrée des visiteurs et y déposer une pièce d'identité afin d'obtenir un badge visiteurs. Elles passent ensuite par un sas de sécurité et un détecteur de métaux et leur sac est passé aux rayons X. Les cinq bâtiments de l'administration fédérale hébergeant les sept départements des conseillers fédéraux disposent eux aussi d'un contrôle à l'entrée.

Les visites d'État exigent une présence renforcée des services de garde et de surveillance. En cas de manifestation, il est en outre possible de protéger le Palais du Parlement et les bâtiments de la Confédération mentionnés ci-dessus à l'aide d'une barrière de sécurité.

Sécurité à bord des aéronefs

En fonction du risque lié à certaines destinations, des gardes de sûreté de fedpol voyagent à bord d'aéronefs suisses. Ils contrôlent les passagers afin de faire échouer les détournements d'avion et de réduire le risque de chantage contre l'État. Les "Tigres" sont les agents en mission à bord des aéronefs, tandis que les "Renards" sont postés dans des aéroports étrangers à risque. fedpol se charge de leur formation et de la planification de leurs missions.

vers le haut Dernière modification 11.10.2018