Cybercriminalité

Une priorité pour fedpol

Mots-clés: Cybercriminalité

Ransomware Day, 19.05.2016

Une page Facebook servant d’outil de propagande à l’Etat islamique, des noms de codes échangés par Skype entre des présumés criminels, un maliciel installé sur un ordinateur verrouillant toutes les données, une rançon en bitcoin exigée ou encore des achats en ligne jamais parvenus à son destinataire…Autant d’arnaques ou de délits différents mais dont leur point commun est la composante « cyber ». Internet, courriels, logiciels ou applications de téléphonie mobile sont devenus des moyens supplémentaires aux mains des criminels. Ces derniers font désormais usage des nouvelles technologies, ils en exploitent les failles de sécurité et trompent le simple citoyen derrière son écran par des astuces vieilles comme le monde. Le phénomène de la cybercriminalité se déploie sur la toile, ne connaît pas de frontières, est international et inhérent à notre société actuelle.

La lutte contre la cybercriminalité est une priorité pour fedpol et fait partie prenante de sa stratégie. Aujourd'hui, presque toutes les enquêtes menées à fedpol ont une composante « cyber ». De l’enquêteur à l’expert IT, les policiers sont davantage amenés à traiter de cybercriminalité et à approfondir leurs connaissances dans ce domaine.

Dans sa lutte contre la cybercriminalité fedpol peut compter sur l’appui de plusieurs partenaires, notamment de MELANI (centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information) qui a lancé le 19 mai 2016 la journée suisse du rançongiel. Tous deux collaborent étroitement avec chacun un rôle défini.

Dans son rôle de répression, fedpol intervient une fois les cyberdélits commis. Il est le point de contact central pour les personnes souhaitant annoncer des cas d’escroqueries ou contenus Internet suspects. Après un premier examen et une sauvegarde des données, il transmet les informations reçues aux autorités de poursuites pénales compétentes en Suisse et à l'étranger et coordonne les enquêtes avec les polices cantonales. Il procède à des analyses approfondies dans le domaine de la criminalité sur Internet.

vers le haut Dernière modification 19.05.2016