Phishing

De quoi s’agit-il ?

Le terme Phishing (ou hameçonnage) désigne l’envoi par des criminels de courriels ou de messages texte (SMS) provenant prétendument d’entreprises, d’institutions financières ou d’organes officiels. Il arrive aussi que le destinataire de ces messages soit renvoyé à un site web falsifié, offrant toutes les apparences du site original.

Le but principal des escrocs consiste à soutirer des données d’identification (nom d’utilisateur et mot de passe) pour un compte (compte E-mail, accès e-banking, site d’enchère en ligne) pour ensuite y accéder à la place de la victime.

A titre d’exemple :
Dans un premier temps, l’escroc se procure un accès à votre compte de messagerie ou à votre ordinateur, éventuellement via votre réseau local sans fil (wireless local area network). Lorsqu’il juge l’occasion favorable, il se fait passer pour l’interlocuteur (qu’il soit banquier, policier ou autre) avec lequel vous venez de communiquer par courriel, en vous adressant un message à l’aide d’une adresse électronique similaire à celle de votre interlocuteur original. Il tente ensuite par cette usurpation d’identité de vous amener à lui communiquer des informations sensibles ou à vous les faire enregistrer sur un site web falsifié.

Que faire en cas de sollicitation ?
Ne répondez en aucun cas à ce type de courriels, pas même pour exprimer votre refus. Effacer immédiatement le message et ses annexes.

Nos conseils :

  • Méfiez-vous des courriels non sollicités dans lesquels on vous demande de fournir sur-le-champ des renseignements personnels ou financiers
  • En cas de doute sur un courriel ou un site web, ne cliquez pas sur les liens indiqués mais passez par vos favoris ou entrez l'adresse web manuellement
  • Ne révélez aucune donnée sensible telle que mot de passe, nom d'utilisateur ou numéro de carte de crédit par courriel
  • Mettez régulièrement à jour vos antivirus et autres systèmes d’exploitation afin de protéger votre ordinateur
  • Vérifiez régulièrement vos relevés bancaires et de cartes de crédit pour vous assurer de la légitimité des transactions y figurant
  • En cas de soupçon d’escroquerie, veuillez en informer la police judiciaire de votre canton de domicile ou le Service de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet SCOCI

 

Mise à jour : janvier 2012

 

vers le haut Dernière modification 31.01.2012