Les fausses loteries

De quoi s’agit-il ?

Le destinataire du courriel, du courrier postal ou de l’appel téléphonique est informé avoir gagné un gros lot à une loterie ou à un autre jeu auquel il n’a pas participé. Une avance de frais lui est réclamée afin de débloquer les fonds. Une fois l’argent versé, le contact est rompu et l’argent perdu. En Suisse, des lésés ont perdu jusqu’à plusieurs milliers de francs, sans qu’il ne soit possible d’identifier les auteurs actifs depuis l’étranger. Dans de rares cas, la police a pu procéder à des arrestations d’escrocs en Suisse.

Les techniques utilisées par les fraudeurs se renouvellent sans cesse. Ces fausses loteries entrent dans la catégorie des fraudes à la commission1.

Les bases légales :
Juridiquement, l'escroquerie au sens de l'art. 146 du code pénal suisse (CPS) ne peut être retenue que si certaines conditions sont réalisées. L'auteur doit notamment avoir trompé la victime de manière astucieuse; cette condition n'est pas réalisée si la victime pouvait se protéger avec un minimum d'attention ou éviter l'erreur avec le minimum de prudence que l'on pouvait attendre d'elle (ATF 126 IV 165). Cela étant, il convient, dans chaque cas d'espèce, d'examiner si le comportement incriminé tombe sous le coup de la loi.

Que faire en cas de sollicitation ?

Ne répondez en aucun cas à ce type d’offres, pas même pour exprimer votre refus. Effacer immédiatement le courriel ainsi que ses annexes. Vous éviterez ainsi que les escrocs entrent en possession de vos données afin de fabriquer des procurations ou des demandes de visa à des fins frauduleuses ou encore de réaliser de fausses transactions bancaires.

Ne composez pas les numéros de téléphones indiqués. Il s’agit souvent de numéros de services à valeur ajoutée (commençant par 090x).

Si vous êtes déjà entrés en contact avec les escrocs, nous vous recommandons de vous adresser à la police judiciaire de votre canton de domicile et, le cas échéant, de déposer une plainte pénale pour escroquerie.

Il est difficile d'effectuer des recherches sur les auteurs car ils opèrent généralement sous un faux nom et depuis l'étranger. Une demande d'entraide judiciaire internationale s'avère souvent laborieuse et les chances que la procédure aboutisse sont maigres. Dans presque tous les cas, les lésés perdent définitivement l'argent investi.

Nos conseils : d’une façon générale,

  • Faire preuve de prudence lorsqu’un inconnu vous sollicite pour vous faire profiter d’une affaire aux gains démesurés, manifeste son intention de vous offrir des fonds à investir au profit des plus démunis ou encore vous propose un crédit à des conditions hors normes
  • Ne jamais verser des avances de frais ou des commissions à des inconnus, sans se renseigner auparavant sur la crédibilité de votre interlocuteur, auprès de professionnels de la branche
  • Ne pas répondre à des messages ayant trait à des loteries auxquelles vous n’avez pas participé ou à des articles que vous n’avez pas commandés
  • Ne pas répondre à des messages non sollicités et ne jamais communiquer vos coordonnées personnelles ou bancaires, qui peuvent être utilisées à vos dépens
  • Ne pas vous laisser mettre sous pression par les montants en jeu (souvent plusieurs millions de dollars US), par l’urgence de l’affaire à réaliser, par le caractère confidentiel de l’opération ou encore par les fonctions ou titres prestigieux avancés par votre correspondant
  • La prudence s'impose si de l'argent vous a été versé par erreur et que l'on vous prie ensuite de le renvoyer à des inconnus via une société de transfert de fonds
  • En cas de soupçon d’escroquerie ou de blanchiment d'argent, veuillez en informer la police judiciaire de votre canton de domicile ou le Service de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet SCOCI (Office fédéral de la police)


Mise à jour : janvier 2012

 


1Voir notre mise en garde Fraude à la commission

vers le haut Dernière modification 31.01.2012