Plan d’action national de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent : concrétisation du programme d’impulsion national - suite

Mots-clés: Terrorisme

Communiqués, fedpol, 28.02.2020

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action national (PAN), la Confédération soutient, grâce au programme d’impulsion national, des projets réalisés par les cantons, les communes, les villes et la société civile. Un montant de cinq millions de francs y est consacré sur une période de cinq ans. Les premiers projets, neufs au total, ont été financés en 2019. Cette année, seize projets pourront bénéficier des moyens financiers à disposition dans le cadre du programme d'impulsion. Les demandes de financement pour des projets mis en œuvre en 2021 pourront être déposées dès le 1er avril 2020.

Pendant cinq ans, la Confédération a les moyens de soutenir les projets et les programmes initiés par les échelons cantonaux et communaux, ainsi que par la société civile et visant à lutter contre la radicalisation et l’extrémisme violent. Le Conseil fédéral a approuvé l’ordonnance nécessaire à cet effet le 16 mai 2018. Les moyens financiers à disposition dans le cadre du programme d'impulsion national ont servi à soutenir neuf projets en 2019, mis en place tant par des autorités cantonales, des villes, que des organisations de la société civile.

Projets approuvés lors du deuxième cycle de soumission

Lors du deuxième cycle de soumission des demandes d'aides financières qui s'est terminé en juin 2019, de nombreuses demandes provenant des autorités cantonales et communales, mais également des organisations de la société civile, sont parvenues au Bureau du Réseau national de sécurité. Les sommes demandées ont largement dépassé le montant alloué d'un million de francs.

Au terme du processus de priorisation, seize projets ont été retenus, dont 3 émanant de villes, 4 de cantons, 7 d'organisations de la société civile et 2 d'universités, sélectionnés selon les critères suivants: la durée du projet, le développement ou l'évolution substantiels des projets ou programmes existants, la mise en œuvre concrète d'une mesure du PAN, l'effet multiplicateur ou le caractère d'exemple du projet ainsi que son but (qu'il n'ait pas comme but la prévention de la radicalisation religieuse uniquement), et finalement, que le principe de subsidiarité soit respecté. De plus, les projets mis en œuvre par les organisations de la société civile doivent être réalisés en collaboration étroite avec les autorités.

Soumission de projets au cours des prochaines années

Le programme d'impulsion national est en vigueur jusqu'en été 2023. Les demandes de soutien financier pour les projets implantés en 2021 pourront être déposées auprès du Bureau du Réseau national de sécurité du 1er avril au 30 juin 2020. Les informations relatives à la soumission de demande d'aide financière ainsi que les documents requis se trouvent sur le site web du Réseau national de sécurité.

vers le haut Dernière modification 28.02.2020

Contact

André Duvillard Réseau national de sécurité
T
+41 58 464 21 13
Contact
Communication fedpol
T
+41 58 463 13 10
Contact