La Suisse et Europol renforcent leur coopération pour combattre la criminalité économique et les crimes contre l’humanité

Mots-clés: Coopération | Police

Communiqués, Le Conseil fédéral, 22.08.2018

La Suisse et Europol collaborent étroitement depuis l’entrée en vigueur d’un accord en 2006. Jusqu’à présent, cette coopération portait sur un catalogue de 25 crimes en lien avec le terrorisme, la cybercriminalité et le crime organisé. Le 1er mai 2017, le mandat d’Europol a notamment été élargi aux génocides, aux crimes contre l’humanité, aux crimes de guerre, et à plusieurs délits relevant de la criminalité économique. Le 22 août 2018, le Conseil fédéral a décidé d’étendre le mandat de coopération entre la Suisse et Europol à ce nouveau catalogue d’infractions.

L’élargissement de la coopération aux génocides, aux crimes contre l’humanité et aux crimes de guerre répond à l’engagement de la Suisse pour le respect du droit international. En termes de criminalité économique, ce mandat de coopération couvre désormais les délits d’initiés et de manipulations des marchés financiers, et les infractions pénales contre les intérêts financiers des pays européens. La poursuite pénale en Suisse s’en trouvera renforcée : lorsque les infractions sous enquête mettront en évidence des liens avec notre pays, les échanges de renseignements permettront de détecter des activités criminelles commises en Suisse, ou des modes opératoires utilisés par les criminels.

Un outil indispensable

La participation de la Suisse en tant qu’État tiers à Europol n’implique aucun investissement financier. Dans le cadre de cette coopération, quatre officiers de liaison suisses sont d’ores et déjà stationnés en permanence au siège d’Europol à La Haye.

Pour la Suisse, le développement de la collaboration avec l’agence européenne est d’une importance primordiale. À une époque où les terroristes et les criminels sont de plus en plus mobiles et agissent en réseaux, la coopération internationale est un outil indispensable pour les autorités policières. De par sa position au cœur du continent européen, la Suisse entretient la meilleure collaboration possible avec les polices d’Europe, notamment via Europol.

Si elle ne mène pas d’enquête elle-même, l’agence européenne favorise la coopération internationale. La Suisse peut ainsi échanger des informations stratégiques avec les États membres, ainsi que des expertises, des analyses de la menace et des informations dans le cadre d’enquêtes.

vers le haut Dernière modification 22.08.2018

Contact

Contact / renseignements

Communication
T
+41 58 463 13 10
Contact

Département responsable

Département fédéral de justice et police
T
+41 58 462 21 11
Contact

Carte

Département fédéral de justice et police

Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne

Palais fédéral ouest, Berne

Indiquer sur la carte