"Money muling": le piège continue de se refermer

Mots-clés: Blanchiment d'argent

Informations, fedpol, 04.12.2018

La perspective d'un travail, de gagner de l'argent facilement, c'est alléchant… Des personnes sont ainsi régulièrement séduites, se rendant par là même complices d'infractions relevant du blanchiment d’argent. L'opération EMMA4 (4e "European Money Mule Action") d'Europol a permis d'identifier 111 "money mules" (ou passeurs d'argent) en Suisse en 2018.

À l'origine souvent, des criminels tentent d'appâter des "money mules" au moyen d'une fausse offre d'emploi, qui sonne bien – trop bien même: télétravail, salaire élevé, horaires flexibles. Mettre un compte bancaire privé à disposition est la seule condition. Mais les apparences sont fort trompeuses. Car beaucoup ignorent qu'ils seront en fait utilisés pour blanchir de l'argent.

Les sociétés sont la plupart du temps inventées ou créées spécialement pour attirer des "money mules". Parfois, le nom d'entreprises sérieuses est détourné. Il est difficile de dire ce que savent réellement les passeurs sur les intentions criminelles. Mais nul n'est censé ignorer la loi. Celui qui met son compte bancaire à disposition pour transférer des fonds se rend complice de blanchiment d'argent et punissable pénalement.

10 cantons, 111 cas

Pour la quatrième fois, une opération coordonnée de lutte contre le "money muling" a eu lieu dans toute l'Europe. Organisée par Europol de septembre à novembre 2018, 30 pays y ont participé, dont la Suisse avec dix polices cantonales (BS, FR, GE, GR, LU, NE, SO, SG, SZ et ZH) et fedpol, qui a assuré la coordination entre Europol et les cantons.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: le piège continue de se refermer sur les passeurs d'argent. Les investigations des autorités suisses ont permis d'identifier 111 d'entre eux et 10 "recruteurs", soit des criminels qui appâtent des personnes au moyen de fausses offres d'emploi. En Europe, l'opération a conduit à 168 arrestations et 2409 interrogatoires.

Soyez vigilants!

Une campagne de prévention nationale se tiendra du 4 au 9 décembre 2018. Menée par les autorités cantonales et fedpol et intitulée #dontbeaMule, elle sensibilisera le grand public aux méthodes des criminels et aux risques de tomber dans le piège. Ne devenez pas agent financier, ne participez pas au blanchiment d'argent!

  • En règle générale, les employeurs sérieux vous convient toujours à un entretien d'embauche.
  • Ils ne vous demandent pas de mettre votre compte bancaire privé à disposition pour le trafic des paiements.
  • Si le nom de l'entreprise vous est déjà connu, demandez à cette dernière si l'offre d'emploi existe vraiment.

vers le haut Dernière modification 04.12.2018