Les supporters suisses pacifiques lors de la Coupe du monde de football en Russie

Informations, fedpol, 06.07.2018

Une fois de plus, l'équipe nationale suisse n'a pas réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale. La défaite contre la Suède signifiait aussi la fin de l'engagement de la délégation policière suisse en Russie. fedpol dresse un bilan positif.

Comme à leur habitude, la majorité des supporters suisses ont adopté un comportement pacifique dans les villes hôtes en Russie. Composée de cinq personnes et dirigée par fedpol, l'équipe des spécialistes suisses du hooliganisme n'a pas été confrontée à de gros débordements. Par ses tâches de prévention, elle a contribué à ce que les supporters suisses se sentent en sécurité, bien protégés et bienvenus en Russie. La collaboration exigeante, étroite et professionnelle avec tous les partenaires impliqués (autorités russes, organisateurs, ambassade de Suisse, autorités des frontières, Association suisse de football, Fanarbeit Suisse) constituait un élément central. Seule ombre au tableau: des supporters suisses ont été victimes de vols.

Des incidents sans gravité

S'agissant du match de groupe contre le Brésil, l'ambiance avant, pendant et après le jeu était dans l'ensemble détendue et pacifique. Pendant et après la partie, quelques insultes et actes d'incivilité ont été constatés. Après le match, un supporter suisse alcoolisé est tombé tout seul et a dû être hospitalisé pour une blessure à la tête. L'équipe des spécialistes suisses du hooliganisme a pu restituer à un supporter de la Nati son passeport égaré.

Lors du deuxième match de groupe de la Suisse, la police russe était présente en masse, le match ayant été estimé comme étant à risque. Avant la partie, des supporters serbes se sont vu retirer plusieurs banderoles et t-shirts au contenu politique et nationaliste. Dans le stade, les supporters serbes ont sifflé les joueurs suisses d'origine albanaise à chaque fois qu'ils avaient la balle. Malgré les provocations répétées, la situation sur place dans les deux camps est cependant restée pacifique. Aucun incident n'a eu lieu.

Lors du dernier match de groupe contre le Costa Rica et du huitième de finale contre la Suède, la situation a été calme. fedpol n'a pas dû prononcer d'interdiction de se rendre dans un pays donné. Contrairement à la dernière Coupe du monde en France il y a deux ans, relativement peu de spectateurs suisses se sont rendus en Russie. Par match, entre 1300 et 3500 d'entre eux étaient présents sur place pour soutenir l'équipe nationale.

Liens

vers le haut Dernière modification 06.07.2018

Contact

Communication
T
+41 58 463 13 10
Contact