Collaboration plus étroite contre la violence lors des manifestations sportives

Mots-clés: Hooliganisme

Communiqués, fedpol, 28.06.2018

La Plateforme de coordination policière Sport (PCPS) lance un nouvel instrument d'analyse de la violence lors de manifestations sportives. Dans un reporting, la PCPS évaluera rétrospectivement le potentiel de violence de toutes les rencontres des ligues supérieures de football et de hockey sur glace en se fondant sur les rapports de la police, des CFF, de la Swiss Football League (SFL) et de la Fédération suisse de hockey sur glace. La collaboration entre ces partenaires repose sur les trois piliers que sont la sécurité, la sûreté et les services, conformément à l'approche préconisée par la convention du Conseil de l'Europe sur la violence lors de manifestations sportives, que le Conseil fédéral a approuvée le 27 juin dernier. Ce reporting de la PCPS vient appuyer les efforts déployés par toutes les parties concernées pour réduire autant que possible la violence lors de manifestation sportives.

Dans un reporting consolidé, la PCPS reviendra dorénavant deux fois par année sur les rencontres des ligues supérieures de football et de hockey. Le reporting se focalisera sur l'évaluation de la violence en lien avec chaque match, en intégrant les trajets et la situation aux abords des stades, vu que la violence des supporters a tendance à se déplacer des enceintes sportives elles-mêmes vers l'espace public.

Ce reporting vise en premier lieu à améliorer le partage d'informations entre les différents partenaires concernés, mais il permettra aussi d'harmoniser les procédures de prévention et de combat de la violence lors des manifestations sportives. Il devra en particulier servir de base d'analyse pour développer, à moyen terme, des mesures appropriées. Le reporting se fonde sur les trois piliers que sont la sécurité, la sûreté et les services, accordant ainsi une place plus centrale à la prévention. Cette approche globale est celle que préconise la convention du Conseil de l'Europe sur la violence lors de manifestations sportives, que le Conseil fédéral a approuvée le 27 juin 2018. La Suisse suit, depuis un certain temps déjà, la ligne que trace cette convention.

Le reporting sera réalisé par la PCPS en collaboration avec le Domaine Hooliganisme de fedpol, qui fera remonter les rapports des services spécialisés dans le hooliganisme des corps de police suisses. Seront également associés les CFF – avec la police des transports –, la SFL et Swiss Ice Hockey. L'assise sera ainsi très large et la vue d'ensemble, complète. Le reporting, qui se fera dans une application informatique de fedpol, remplacera la liste des événements compilée par fedpol et publiée chaque année par la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP). La liste des événements n'incluait que les manifestations ayant donné lieu à des débordements et donnait uniquement l'évaluation de la police.

La PCPS est un organe de la Conférence des commandants des polices cantonales de Suisse (CCPCS) créé en 2016. Son but est de trouver une approche commune pour diminuer au maximum la violence lors de manifestations sportives et faire baisser durablement les coûts des mesures de sécurité et de police lors de ces manifestations. La mise en place d'une présentation électronique de la situation sportive suisse (PESSS) constitue dans ce contexte une étape importante. Le secrétariat de la PCPS est rattaché à la police cantonale de Fribourg. Il travaille en étroite collaboration avec le Domaine Hooliganisme de fedpol.

vers le haut Dernière modification 28.06.2018

Contact

Communication
Nussbaumstrasse 29
CH-3003 Berne
T
+41 58 463 13 10
Contact

Plateforme de coordination policière Sport (PCPS)
T +41 26 305 19 60