La Suisse n'est pas une île

Informations, fedpol, 27.04.2018

C’est l’histoire d’un chef de plusieurs groupes criminels, spécialisés dans l’extorsion de fond et les attaques à main armée. Il se déplace dans toute l’Europe pour gérer « ses affaires » et placer son argent issu de ses activités illégales. Il vient en Suisse aussi, régulièrement… Un groupe d’enquête européen, dont fedpol fait partie, suit ses va et vient et documente patiemment ses actions, pour déjouer ses activités et démanteler les groupes criminels qu’il dirige.

C’est l’histoire d’un couple suisse radicalisé. Lui passe beaucoup de temps sur le Net avec notamment un groupe de jeunes français où il fait part de ses intérêts djihadistes. Un groupe d’enquête commun entre la France et la Suisse permet d’échanger les informations et d’avancer plus vite sur l’enquête – avec à la clé l’arrestation coordonnée d’une dizaine de suspects.

C’est l’histoire d’un pédocriminel suisse qui se fait repérer sur la Toile grâce au travail commun des polices américaine et européenne dont fedpol fait partie. L’enquête cantonale montrera que l’homme est passé à l’acte sur des mineurs à plusieurs reprises et il sera condamné.

De la fiction de roman policier ? Non, quelques exemples, pris au hasard, dans la foison de cas que nous traitons à fedpol au quotidien. La criminalité aujourd’hui est à l’image de notre monde : connectée, mobile, internationale. Au cœur de l’Europe, la Suisse n’est pas une île.

La nouvelle édition de notre rapport annuel ne dit pas autre chose. Vous y lirez des histoires qui ont toutes un point commun : la coopération policière. La coopération policière, condition sine qua non pour faire face au défi terroriste, la coopération policière pour rassembler les forces d’enquête des différentes polices et augmenter notre force de frappe, la coopération policière pour faire face aux passeurs, à la traite des êtres humains.

La coopération policière est l’ADN de fedpol – notre meilleure arme pour lutter contre la criminalité aujourd’hui.

Bonne lecture !
Nicoletta della Valle, directrice

Feuilleter le rapport

Rapport annuel fedpol 2017. (Illustration: Christoph Frei)

Documents

vers le haut Dernière modification 27.04.2018