EIS et SIS, des outils indispensables pour fedpol. Oui, mais quelle différence ?

Mots-clés: Coopération

Informations, fedpol, 22.09.2017

Un policier contrôle un automobiliste lors d'un contrôle de circulation
Un contrôle de routine peut dévoiler bien plus d'informations sur la personne interceptée. (photo: KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Le système d'information Schengen SIS est un canal qui contient des signalements de personnes et d'objets (documents d'identité, véhicules, armes volées ou recherché) de toute l'Europe. Le SIS permet l'échange rapide et systématiques de données et des recherches élargies à tout l'espace Schengen.

Le système d'information EIS est une base de données d'enquête d'Europol dont les 28 Etats-membres ont accès. Elle contient plus d'informations que le SIS, tels que liens sur les personnes, les groupes criminels, les connexions entre les personnes, les enquêtes en cours ou encore les moyens de communication utilisés.

La Suisse n'a pas d'accès direct en temps réel à EIS. Elle doit, par le biais de son attaché de police à Europol, faire une demande écrite, mais elle souhaite obtenir aussi rapidement et simplement que possible un accès direct à EIS, ce qui renforcerait la coopération en matière de sécurité en Europe et comblerait une lacune importante.

Grâce à EIS, par exemple un simple contrôle de routine d'une police cantonale permettrait de vérifier en direct si la personne interpellée est déjà sous enquête, si elle possède des antécédents judiciaires à l'étranger et renseigne sur des éventuels liens connexes avec des groupes criminels internationaux.

Infos complémentaires

vers le haut Dernière modification 22.09.2017