Renforcement de la coopération policière entre la Suisse et la Thaïlande

Mots-clés: Coopération | Police

Communiqués, fedpol, 08.03.2017

Berne. Le 8 mars 2017, la Suisse et le Royaume de Thaïlande ont signé un mémorandum d'entente. Sur la base de cet accord, les deux pays entendent mieux lutter à l'avenir contre les activités criminelles transfrontalières: ils seront ainsi en mesure de se soutenir mutuellement lors des investigations policières et d'intensifier leur poursuite pénale.

Le mémorandum d'entente signé par la Suisse et la Thaïlande le 8 mars 2017 marque une nouvelle étape importante dans la coopération policière bilatérale.

Les deux pays entendent combattre de manière encore plus ciblée diverses formes de criminalité, en particulier la traite d'êtres humains et l'exploitation sexuelle des enfants. Dans le mémorandum, ils affirment leur volonté de poursuivre des objectifs communs et de se soutenir mutuellement dans le cadre d'enquêtes. La lutte contre la criminalité transfrontalière est un travail complexe: les parties au mémorandum visent donc à trouver la solution optimale pour chaque cas individuel et renoncent à établir des obligations opérationnelles ou stratégiques fixes. Du côté suisse, fedpol est l'organe compétent pour la coordination.

Avantages concrets

Le mémorandum d'entente comporte les avantages concrets suivants:

  • les informations stratégiques, policières ou opérationnelles pourront être échangées plus rapidement, en particulier par le canal Interpol;
  • les enquêtes de grande envergure de la Royal Thai Police menées conjointement avec fedpol seront plus rapides et mieux coordonnées;
  • des partenariats avec des autorités locales de régions isolées en Thaïlande permettront de mener des enquêtes plus rapidement et plus efficacement;
  • il sera plus facile de localiser les criminels connus en Thaïlande et de vérifier leurs déplacements (par ex. dans le domaine de la pédocriminalité);
  • les stratégies communes contre le crime organisé (par ex. trafic de drogue) pourront être élaborées plus facilement, étant donné que les deux pays pourront créer des groupes de travail stratégiques communs;
  • le mémorandum vise également à encourager la création de groupes de travail communs au niveau des procédures d'enquête;
  • les demandes d'entraide judiciaire pourront être réglées plus rapidement dans le cadre des enquêtes.

Outre la lutte contre la traite d'êtres humains, l'exploitation sexuelle, la pédocriminalité, le crime organisé et le trafic de drogue, la Suisse et la Thaïlande s'attellent également ensemble à la lutte contre le trafic de migrants, la cybercriminalité et le blanchiment d'argent.

L'attaché de police suisse stationné depuis 2004 à Bangkok a lui aussi un rôle important à jouer dans cette collaboration. Il entretient une collaboration efficace avec les partenaires thaïlandais et a mis en place un réseau de contacts fiable et efficace au service des autorités suisses de poursuite pénale. Outre son grand engagement dans les domaines d'infraction les plus divers, il traite également depuis longtemps plusieurs cas importants de traite d'êtres humains de dimension internationale.

Infos complémentaires

vers le haut Dernière modification 08.03.2017

Contact

Communication et médias fedpol
T
+41 58 463 13 10
Contact