Après l’attentat à Berlin : fedpol en contact avec les autorités allemandes

Mots-clés: Terrorisme

Informations, fedpol, 20.12.2016

Les autorités de sécurité des cantons et de la Confédération sont en étroit contact. fedpol est en contact avec les autorités allemandes pour déterminer s’il existe un lien éventuel avec la Suisse – ce qui n’est pas le cas en ce moment. Le SRC analyse la situation de façon permanente et évalue la menace pour la Suisse. La représentation suisse à Berlin est en contact avec les autorités locales. Pour l’instant, le DFAE n’a pas d’indications quant à des victimes suisses. Les analyses se poursuivent.

Après l’attentat à Berlin : fedpol en contact avec les autorités allemandes
L’attentat à Berlin du 19 décembre 2016 (photo Keystone: MICHAEL SOHN)

Selon les connaissances actuelles, l’évaluation de la menace ne change pas pour la Suisse. Les événements de Berlin confirme l’évaluation du SRC pour qui, compte tenu des attentats terroristes commis en Europe depuis 2015 et des activités terroristes persistantes de groupes et d’organisations djihadistes, considère que la menace terroriste reste élevée, voire haute, dans de nombreux pays européens. Il faut par conséquent s’attendre à d’autres actes de ce type en Europe. Ils peuvent aller d’attentats commis par des auteurs isolés ou de petits groupes, à des actes plus complexes et de plus grande envergure, perpétrés par exemple par l’«Etat islamique». La Suisse n’est pas une île, et la menace terroriste reste élevée en Suisse aussi. Si notre pays n’est pas dans la ligne de mire de l’«Etat islamique» et de sa propagande, la Suisse fait toutefois partie du monde occidental que les djihadistes considèrent comme hostile à l’islam et demeure de ce fait une cible possible d’attentats terroristes. Ce sont essentiellement des personnes qui se sont radicalisées en Suisse ou sont de retour au pays après avoir séjourné dans des zones du djihad qui sont susceptibles de commettre de tels actes.

Pour effectuer leur analyse de la situation, les corps de police compétents s'appuient sur leurs propres connaissances et sur l'évaluation des autorités fédérales. Des mesures spécifiques avaient déjà été prises suite aux derniers attentats. Les dispositifs mis en place sont évalués en permanence et d'éventuelles mesures supplémentaires, telles que l'augmentation de la présence policière, sont prises si nécessaire. De plus, les corps de police sont en contact avec les autorités communales et des mesures d'ordre structurelles peuvent également être prises. Les corps de police font tout leur possible pour assurer au mieux la sécurité de la population et, simultanément, garantir sa liberté personnelle.

vers le haut Dernière modification 20.12.2016