Le logiciel P2PScan d'Action Innocence au service de fedpol

Informations, fedpol, 28.11.2016

Berne. En 2015, l'opération DAYLIGHT menée par Europol a permis d'identifié 600 personnes ayant diffusé des contenus à caractère pédosexuel. Grâce au logiciel P2PScan d'Action Innocence, mis au service de fedpol, cette opération a permis d'arrêter, pour l'instant, 75 personnes.

Le logiciel P2PScan développé par l'association Action Innocence lutte efficacement contre la pédocriminalité sur Internet. Depuis quelques années déjà, ce logiciel est mis à disposition des polices. Il permet de scanner des réseaux P2P afin que les autorités de poursuites puissent identifier les utilisateurs téléchargeant et partageant des fichiers à caractère pédosexuel.

Arrestations attendues

Ces informations envoyées à Europol, partenaire-clé de fedpol sont le départ d'une action conjointe menée par Europol dans 28 pays européens. Planifiée et exécutée dans le cadre d'EMPACT (European Multidisciplinary Platform against Criminal Threats), la plate-forme européenne multidisciplinaire contre les menaces criminelles, cette opération DAYLIGHT a permis aux services de police des pays concernés d'ouvrir des enquêtes, dont certaines ont abouti, conduisant pour l'instant à 75 arrestations. Les autres sont toujours en cours et d'autres arrestations sont attendues.

Collaboration primordiale

Pour fedpol, la collaboration avec Action Innocence dans le cadre de la lutte contre les pédocriminels sévissant sur Internet est primordiale. Les réseaux P2P continuent d'être une source primaire pour les personnes ayant un intérêt sexuel chez les enfants et qui cherchent en ligne du matériel d'exploitation sexuelle des enfants.

Les dénonciations faisant suite à ces recherches permettent de perquisitionner le domicile du suspect et de l'auditionner. P2PScan détecte non seulement des images et leur diffuseur, mais aide les autorités de poursuites pénales à arrêter des abuseurs non connus des services de police.

Reconnu par les partenaires

P2PScan est développé en Suisse par une organisation de confiance et fonctionne sur leurs propres serveurs. La qualité des dossiers générés par P2PScan est reconnue par les partenaires de fedpol, en Suisse comme l'étranger. Ces dernières années, les polices cantonales ont effectué des perquisitions dans la totalité des cas générés par fedpol grâce au logiciel P2PScan. Des fichiers à caractère pédosexuel ont été retrouvés dans 100% des cas en 2016, 92% en 2015 et 94% en 2014.

vers le haut Dernière modification 28.11.2016

Contact

Communication
T
+41 58 463 13 10
Contact