La Suisse envoie un attaché de police en Turquie

Mots-clés: Coopération | Police

Communiqués, fedpol, 28.09.2016

Berne. La Suisse a modifié son réseau d'attachés de police et envoie pour la première fois un attaché en Turquie. Ce pays est un partenaire important pour les autorités de poursuite pénale suisses, en particulier dans la lutte contre le terrorisme. L'affectation d'un attaché de police complète les instruments de coopération policière et renforce de manière ciblée la coopération opérationnelle avec la Turquie.

La Suisse dispose désormais d'un attaché de police en Turquie. Il prendra ses fonctions le 1er octobre 2016 auprès des représentations suisses à Istanbul et à Ankara.

Il est important de placer des attachés de police dans les pays dans lesquels la criminalité a des répercussions considérables sur la Suisse et qui présentent un intérêt au niveau opérationnel pour les autorités de poursuite pénale suisses, ce qui est le cas de la Turquie.

La coopération policière doit toujours être en adéquation avec les exigences juridiques et les principes suisses de l'État de droit. L'attaché de police a donc pour tâche d'examiner les demandes de coopération de la Turquie sous l'angle du respect de l'État de droit et des droits de l'homme.

Les djihadistes en point de mire

La Turquie est considérée comme le principal pays de transit et comme une base logistique pour les candidats au djihad de tous pays, donc de Suisse également. La grande majorité des personnes partant faire le djihad se rendent dans la zone de conflit syro-irakienne via la Turquie. Par le passé, plusieurs personnes qui s'étaient rendues en Turquie depuis la Suisse y ont été interpellées, soupçonnées de vouloir rejoindre les rangs de l'EI. Les combattants djihadistes passent également par la Turquie pour rentrer en Europe.

Le cas suivant, survenu en 2015, est un bon exemple de situation dans laquelle l'attaché de police pourrait être amené à intervenir: un jeune Suisse romand se rend en Turquie en passant par la Grèce et l'Italie. Selon plusieurs sources, il s'était converti à l'islam puis très rapidement radicalisé. fedpol a signalé le cas au Ministère public de la Confédération, qui a ouvert une procédure pénale. Les autorités turques ont appréhendé cet homme près de la frontière avec la Syrie avant qu'il n'ait réussi à rejoindre la zone de conflit. Après quatre ans de détention en Turquie, il a finalement dévoilé sa véritable identité aux autorités. Grâce aux discussions menées avec les autorités turques et le Consulat général de Suisse à Istanbul, il a été possible de remettre cet homme à la Suisse. Il a été raccompagné en Suisse, où il a ensuite été placé en détention provisoire.

La présence sur place renforce la coopération

Les cas de ce type nécessitent la participation et la coordination de nombreux services de police et de justice, tant suisses que turcs. En étant présent sur place, l'attaché de police pourra apporter un soutien efficace aux recherches, aux enquêtes et aux rapatriements en Suisse. Grâce à son réseau de contacts étendu, il assurera un échange d'informations plus performant et plus rapide.

La Turquie n'est pas qu'un pays de transit pour les combattants djihadistes mais aussi une plaque tournante prisée des réseaux de trafic de migrants agissant au niveau international. La coopération avec les autorités turques passe aujourd'hui essentiellement par le canal INTERPOL. À l'avenir, l'attaché de police pourra intervenir de façon ciblée et en complément à ce canal, contribuant ainsi de manière déterminante à la lutte contre la criminalité.

Réseau suisse d'attachés de police

La Suisse gère un réseau de douze attachés de police basés dans huit pays. Ces attachés sont coaccrédités aux Etats environnants. Par exemple, l'attaché de police en poste au Kosovo s'occupe aussi de l'Albanie et de la Macédoine et celui de Thaïlande est également en charge de l'Indonésie, du Cambodge et des Philippines. Les attachés de police peuvent intervenir dans le cadre de la coopération policière opérationnelle mise en place avec 21 pays.

Sur les douze attachés de police, trois sont basés auprès d'Europol, dont l'un en tant que counter terrorism liaison officer au Centre européen de la lutte contre le terrorisme. Un attaché de police travaille à INTERPOL Lyon.

Réseau suisse d'attachés de police
enlarge_picture Réseau suisse d'attachés de police

vers le haut Dernière modification 28.09.2016

Contact

Communication
T
+41 58 463 13 10
Contact