Suite aux incidents de Munich, fedpol a activé sa task-force opérationnelle

Informations, fedpol, 23.07.2016

Berne. Suite aux dramatiques incidents à Munich, fedpol a activé sa task-force opérationnelle. Toutes les autorités de sécurité de Suisse restent en contact. fedpol et le SRC suivent attentivement la situation et sont en contact avec les autorités allemandes.

Police et sauveteurs devant la gare centrale de Munich
Police et sauveteurs devant la gare centrale de Munich (Photo: KEYSTONE/DPA/Felix Hörhager)

L’attaque de Munich le 22 juillet 2016 et les actes terroristes du 18 juillet 2016 à Würzburg et du 14 juillet 2016 à Nice confirment l’appréciation de la menace faite par le SRC au début du mois de novembre 2015.

A l’heure actuelle, aucun lien entre les auteurs des attentats et la Suisse n’a été établi. Le niveau de la menace terroriste en Suisse est inchangé et reste donc élevé. Ces trois attaques, perpétrées à huit jours d’intervalle, démontrent le côté répétitif et rapproché d’actions violentes auxquelles l’Europe peut être confrontée. Aussi de par sa proximité géographique avec Munich, Würzburg et Nice, la Suisse demeure une cible potentielle pouvant être visée par une éventuelle attaque. Néanmoins, le SRC ne dispose actuellement d’aucun indice de menace concrète.

La persistance du niveau élevé de la menace en Europe en général résulte d’une part du grand nombre de voyageurs motivés pour le djihad qui sont rentrés, mais aussi des appels de l’"Etat islamique" et d’autres groupes terroristes à mener des attaques contre des cibles occidentales, comme l’ont démontré les attaques de ces derniers mois.

Le Corps des garde-frontières est également en contact étroit avec ses homologues allemands. Le dispositif de sécurité à la frontière nord a été renforcé de manière ponctuelle et les mesures tactiques adéquates ont été prises. Le dispositif est adapté selon les avancées des événements et en accord avec tous les partenaires. Pour des raisons tactiques, le Corps des garde-frontières ne communiquent pas de détails sur les mesures prises.

Actuellement, le DFAE n’a pas d’indication que des ressortissants suisses se trouvent parmi les victimes. Le DFAE est en contact avec ses représentations à Munich et les autorités locales. Les voyageurs à destination de l’Allemagne sont priés de se tenir informer par les médias et de suivre les instructions de la police allemande.

Documentation

vers le haut Dernière modification 23.07.2016