Task-force de lutte contre le tourisme djihadiste

Mots-clés: Terrorisme

Communiqués, fedpol, 14.11.2014

Berne. Le Groupe Sécurité de la Confédération a mis en place une task-force, dirigée par l’Office fédéral de la police (fedpol) et composée d’autorités fédérales et cantonales. Le but de cette task-force est essentiellement d’empêcher que les personnes désireuses de combattre aux côtés des djihadistes se rendent dans les zones de conflit et d’éviter que des infractions soient commises en Suisse par des touristes du djihad.

Depuis début 2014, le phénomène des départs à motivation djihadiste en direction des zones de conflit dans le but de participer à des combats illégaux et à des actes terroristes a pris une dimension inégalée jusqu’alors. La Suisse est également concernée par ce phénomène, toutefois dans des proportions moindres que d’autres pays.

En juin, un groupe de travail chargé de la question du tourisme djihadiste a été constitué sous la direction de fedpol. Il réunit le Service de renseignement de la Confédération (SRC), le Ministère public de la Confédération (MPC), la Direction politique du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), le Corps des gardes-frontière (Cgfr), l’Office fédéral des migrations (ODM) ainsi que, depuis le mois de septembre, des représentants de la Conférence des commandants des polices cantonales de Suisse (CCPCS).

Constitution d’une task-force

En octobre 2014, le Groupe Sécurité a analysé le mandat et la composition du groupe de travail et décidé de le muer en task-force et d’élargir son mandat. La task-force comprend les autorités du groupe de travail, auxquelles s’ajoutent désormais des représentants de l’Office fédéral de la justice (OFJ) et de la police aéroportuaire de Zurich.

La lutte coordonnée contre le tourisme djihadiste s’inscrit dans la même ligne que celle suivie par les Etats partenaires européens et l’ONU. L’objectif est d’empêcher l’exportation du terrorisme à partir du territoire suisse dans les zones de conflit. Il s’agit également d’empêcher que des infractions pénales soient commises en Suisse ou en lien avec la Suisse par des citoyens suisses ou des personnes domiciliées en Suisse en vertu du droit des étrangers ou du droit d’asile et de protéger l’espace Schengen et les frontières extérieures de Schengen.

Le mandat de la task-force est d’analyser la situation en continu, de collecter et d’échanger des informations à l’échelon national et international et d’identifier les touristes du djihad potentiels. Par ailleurs, la task-force dresse un catalogue de mesures à l’intention des autorités opérationnelles et assure la communication entre ses membres et envers l’extérieur. Le Conseil fédéral a pris connaissance de la constitution de la task-force lors de sa séance du 12 novembre 2014.

Groupe Sécurité

Le Groupe Sécurité est un organe de politique de sécurité mis en place par le Conseil fédéral. Il est composé du secrétaire d’Etat du DFAE, du directeur du SRC et de la directrice de fedpol. La présidence du Groupe Sécurité est tournante et assumée actuellement par le secrétaire d’Etat du DFAE. Le Groupe Sécurité a pour premier mandat de suivre et d’évaluer en permanence la situation et d’identifier à temps les défis qui se posent dans le domaine de la politique de sécurité. Il analyse en continu la situation dans le domaine de la politique de sécurité, informe la Délégation pour la sécurité du Conseil fédéral et lui soumet au besoin des propositions.

vers le haut Dernière modification 14.11.2014

Contact

Communication et médias fedpol
T
+41 58 463 13 10
Contact