Protection des ambassades

Sécurité des représentations étrangères et des organisations internationales

Grâce à son évaluation permanente de la menace, le Service fédéral de sécurité (SFS) garantit aux représentations étrangères et aux organisations internationales établies en Suisse un niveau de sécurité élevé. Le SFS travaille en étroite collaboration avec les corps de police des cantons de Berne, de Genève et de la ville de Zurich, qui sont char-gés de la mise en œuvre opérationnelle du dispositif de sécurité. L'armée soutient les corps de police dans leurs tâches par des interventions de sécurité effectuées à titre subsidiaire.

La protection des représentations étrangères (ambassades, consulats et résidences) et des organisations internationales est une tâche dont la compétence est partagée entre la Confédération et les cantons dans le cadre des obligations de protection de la Suisse découlant du droit international public.

Situation de la menace inchangée

La situation générale de la menace n'a pas connu de changements fondamentaux depuis le 11 septembre 2001. Par la suite, après les attentats de Londres et Madrid, aucune modification significative n'a été prévue en ce qui concerne les mesures de sécurité appliquées aux infrastructures diplomatiques. Le Service fédéral de sécurité analyse en permanence la situation et adapte les mesures de protection aux circonstances.

Etroite collaboration entre la Confédération et les cantons

Depuis le 1er janvier 2008, les villes de Berne, Genève et Zurich appliquent un nouveau concept en matière de protection des ambassades, qui prévoit un passage graduel à une surveillance professionnalisée et exercée en majorité par des civils. Les corps de police des cantons de Berne et Genève augmentent ainsi sensiblement le nombre de civils affectés à la protection des ambassades, tandis que l'armée ne détache dorénavant plus que des profes-sionnels spécialisés dans ce domaine, qui disposent de compétences plus étendues que les troupes des cours de répétition employées jusqu'ici. Le nouveau concept a été élaboré dans le cadre de la plate-forme DDPS-CCDJP-DFJP et a reçu l'approbation du Conseil fédéral et des chambres en 2007. Il constitue un élément essentiel de la collaboration entre la Confédération et les cantons dans le domaine de la sécurité intérieure.

Infos complémentaires

Liens

Dossier

vers le haut Dernière modification 12.06.2009