Coopération policière efficace avec l'Allemagne

Mots-clés: Coopération | Police

Communiqués, fedpol, 12.09.2006

Berne. La coopération policière entre l'Allemagne et la Suisse doit être encore renforcée. Lors d'une séance de travail bilatérale qui s'est tenue ce lundi à Berlin, les délégations des deux pays se sont penchées sur les derniers développements dans le domaine de la coopération policière.

Les délégués ont essentiellement parlé du système informatisé, récemment mis en place, permettant l'échange de données relatives à des véhicules et à leurs détenteurs, des expériences acquises dans le cadre des engagements communs lors de la Coupe du Monde de football 2006 et des mesures à déployer pour faciliter l'entraide judiciaire liée à la poursuite d'infractions aux prescriptions sur la circulation routière.

Des représentants de l'Office fédéral de la police (fedpol), des cantons frontaliers et du Corps des gardes-frontière ont participé à cette séance. Au quotidien, la coopération fonctionne parfaitement dans le domaine frontalier et entre les services centraux. Néanmoins, dans certains domaines précis, la coopération doit être renforcée, notamment dans le cadre de la lutte contre les infractions aux règles de la circulation routière; le recouvrement des amendes dans le pays partenaire doit tout particulièrement être facilité.

Le bilan de la coopération avant et pendant la Coupe du Monde de football 2006 en Allemagne est aussi positif. La coopération entre les deux pays s'est déroulée sur différents plans: envoi de forces de sécurité suisses, intensification de l'échange d'informations, observation ou suivi conjoint de hooligans, notification à l'autre pays des décisions relatives à des interdictions d'entrée, renforcement de l'entraide judiciaire et coopération en matière de relations publiques. Les expériences acquises pendant la Coupe du Monde sont intégrées à l'actuelle planification de l'EURO 08.

Les séances de travail qui ont régulièrement lieu pour l'évaluation de l'accord de police germano-suisse constituent aussi l'occasion de discuter des développements actuels en Europe. Notons à ce titre l'importance de l'échange d'informations entre les pays, notamment dans la perspective de l'entrée en vigueur, en Suisse, de l'Accord d'association à Schengen. Grâce à l'accord conclu entre les organes de police et de protection des frontières, la coopération peut être renforcée et améliorée, non seulement lors d'événements majeurs, mais aussi dans le cadre des engagements quotidiens tels que les contrôles communs de grande envergure aux frontières.

vers le haut Dernière modification 12.09.2006