Simonetta Sommaruga en Tunisie et au Niger pour échanger sur les défis migratoires

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga se rendra la semaine prochaine en Tunisie et au Niger. L’un des objectifs de ce voyage est d’échanger sur les défis migratoires : ces deux pays sont situés, comme la Suisse, sur la route migratoire de la Méditerranée centrale. La visite en Tunisie sera l’occasion de tirer un bilan des cinq années d’existence du Partenariat migratoire et de s’informer sur la situation en Libye. La conseillère fédérale rencontrera dans les deux pays des représentants des autorités et de la société civile. Dans les deux pays, elle visitera des centres d’accueil et de conseil pour migrants ainsi que des projets de coopération soutenus par la Suisse. La cheffe du DFJP s’intéressera aux enjeux liés aux matières premières.
Drapeaux de la Tunisie et du Niger
(Image: Thinkstock)

La Tunisie est aujourd’hui principalement un pays de transit et de destination de la migration : le nombre de demandes d’asile déposées par des ressortissants tunisiens en Suisse a fortement diminué après un pic qui a suivi la révolution de 2011. En 2016, la Suisse a enregistré 252 demandes d’asile de Tunisie. Le Partenariat migratoire a permis de renforcer la coopération avec les autorités tunisiennes dans tous les domaines des migrations, notamment l’aide au retour, la protection et l’assistance aux migrants vulnérables ou l’élaboration de la loi tunisienne sur l’asile.

La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) saisira l’occasion de sa présence en Tunisie pour échanger sur la situation migratoire en Libye avec des représentants d’organisations internationales et non gouvernementales. Les principales organisations qui s’engagent pour la protection des migrants en Libye conduisent en effet leurs activités depuis la Tunisie. La protection des migrants bloqués en Libye sera le thème principal de la 3e rencontre du Groupe de contact pour la Méditerranée centrale que la Suisse organise à la mi-novembre. La Libye, la Tunisie et le Niger comptent parmi les pays invités à cette rencontre et ayant participé aux réunions précédentes (Rome 20.03.17, Tunis 24.07.17).

Nouvelle stratégie de coopération de la Suisse en Tunisie

La nouvelle stratégie de coopération 2017-2020 de la Suisse en Tunisie sera lancée à l’occasion de la visite de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à Tunis. La stratégie sera mise en œuvre  par diverses unités de la Confédération (SECO, DDC, Direction politique du DFAE, SEM). La Suisse consolide ainsi son action en Tunisie, engagée dès le début de la transition démocratique en 2011. Sa coopération se poursuivra sur trois axes :

  • les processus démocratiques et les droits de l’homme ;
  • la croissance inclusive et l’emploi ;
  • la migration et la protection.

Le Niger, pays de transit des migrants

Le voyage de la conseillère fédérale Sommaruga la conduira ensuite au Niger, un pays en voie de développement devenu un important pays de transit sur la route migratoire de la Méditerranée centrale. La grande majorité des migrants en route vers le nord depuis les pays d’Afrique de l’Ouest passent par le Niger avant de rejoindre la Libye. Il n’y a en revanche que très peu de Nigériens qui traversent la Méditerranée à destination de l’Europe. La Suisse n’a enregistré que 26 demandes d’asile en provenance de ce pays en 2016. Les mouvements migratoires en provenance du Niger se font en direction des pays voisins, notamment vers l’Algérie.

La Suisse soutient les efforts du Niger pour relever les défis migratoires en particulier par sa contribution au Fonds d’urgence pour l’Afrique (EUTF) lancé en 2015 à l’occasion du Sommet Europe-Afrique de La Valette. Les projets financés au Niger ont notamment pour objectif une meilleure gestion des migrations et la protection des migrants. Le Fonds soutient cinq centres de transit pour migrants de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM, rattachée à l’ONU) au Niger. La conseillère fédérale Sommaruga va visiter le centre d’Agadez, qui fournit assistance, conseil et aide au retour volontaires aux migrants échoués le long de la route migratoire aux portes du désert. La conseillère fédérale Sommaruga visitera également des projets de formation professionnelle de la coopération suisse permettant d’adresser les causes profondes de la migration.

Matières premières

La Conseillère fédérale Sommaruga s’informera en Tunisie et au Niger sur la thématique des matières premières. Les questions liées à la transparence, à l’adhésion à l’Initiative internationale pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) et au partage des profits du commerce des matières premières font discussion dans les deux pays. La cheffe du DFJP s’entretiendra à ce propos avec des représentants des gouvernements et de la société civile.

Dernière modification 28.09.2017

Début de la page

Contact

Service de communication du DFJP
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
T +41 58 462 18 18
info@gs-ejpd.admin.ch

Imprimer contact

https://www.fedpol.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/news/2017/2017-09-28.html