Le Conseil fédéral approuve une sécurité renforcée lors de manifestations sportives

Berne. La Suisse et le Conseil de l’Europe souhaitent renforcer la sécurité et la prévention du danger lors d’événements sportifs tels que les matchs de football. L’objectif est de développer une approche commune et intégrant les "meilleures pratiques" au niveau international. C’est pourquoi le Conseil fédéral approuve la révision de la Convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs qui est déjà en vigueur dans 42 pays, dont la Suisse. Il a chargé le Département fédéral de justice et police de signer la convention et de préparer un projet qui sera envoyé en consultation. L’objectif est de soumettre un message au Parlement d’ici à la fin de 2017.

Lors de la finale de 1985 de la Coupe d’Europe des clubs champions, qui opposait Liverpool à la Juventus de Turin au stade Heysel à Bruxelles, un mouvement de panique, dû à des hooligans, avait provoqué la mort de 39 personnes et fait 600 blessés. Suite à ce fait dramatique, 42 pays, dont la Suisse, ont signé la Convention européenne sur la violence et les débordements de spectateurs lors de manifestations sportives et notamment de matchs de football.

La sécurité et la prévention du danger lors de rencontres sportives sont aujourd’hui toujours d’actualité. La révision de cette convention vise une approche commune et intégrative sur différents points: offrir un cadre de "bonne hospitalité" pour les spectateurs réguliers à l’intérieur et aux abords des stades, mieux prévenir les comportements à risques de certains individus ou encore obliger les pays à prévoir la possibilité d’interdire des supporters à risque de sortir du pays. La Suisse, via fedpol, peut déjà interdire à un individu dangereux de sortir du pays pour se rendre à un événement sportif à l’étranger.

Des points nationaux d’information régulés

Cette révision de la Convention ne change pas les lois en vigueur en Suisse. Elle est importante car elle harmonise la coopération entre les 42 pays; ainsi chaque pays travaillera sur la même base. A titre d’exemple, la révision de cette Convention permettrait de réguler les points nationaux d’information de football (PNIF) des 42 pays. En Suisse, fedpol assure cette tâche. Le PNIF est un instrument de coordination permettant de faire le lien avec tous les partenaires suisses (polices cantonales, associations sportives, club de foot) et l’étranger. Grâce à la régulation des PNIF dans tous les pays, l’échange d’informations s’en trouvera encore plus facilité et la collaboration plus étroite.

Le Conseil fédéral approuve la révision de cette Convention européenne. Après la signature de cette révision, en juillet prochain, un projet de consultation sera élaboré afin qu’un message soit prêt d’ici à la fin 2017.

Documents

Dernière modification 10.06.2016

Début de la page

Contact

Office fédéral de la police
Guisanplatz 1A
CH-3003 Berne
T +41 58 463 13 10

Imprimer contact

https://www.fedpol.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/news/2016/2016-06-100.html