L’Etat-major "Prise d’otage et chantage" a simulé l'événement grave

Communiqués, fedpol, 03.11.2004

Mardi 2 novembre 2004, l’Etat-major "Prise d’otage et chantage" (EMPOC), placé sous la direction du conseiller fédéral Christoph Blocher, a procédé à une simulation réunissant tous les organes impliqués de la Confédération ainsi que la police cantonale bernoise. Le scénario de cet exercice de grande ampleur consistait en une prise d'otages fictive opé-rée par un mouvement terroriste dont le but était de libérer des coreligion-naires incarcérés en Suisse, de demander une rançon et d'exiger un avion pour quitter le pays.

Cet exercice avait notamment pour objectif de tester le déroulement des opéra-tions et le fonctionnement de la collaboration avec l'ensemble des services inter-nes et externes concernés, sur les plans stratégique et opérationnel. Il s'est dérou-lé en étroite collaboration avec la police cantonale bernoise. Plus de 150 person-nes y ont pris part, dont 34 de l'EMPOC.

Contact
Communication et médias fedpol, T +41 58 463 13 10, Contact