EURO 2008

Les Championnats d’Europe de football 2008 on eut lieu du 7 au 29 juin 2008 en Suisse et en Autriche. L’événement a attiré plus de trois millions de spectateurs. Afin de veiller au bien-être des visiteurs attendus, mais aussi de la population helvétique, les forces de sécurité suisses ont déployé un réseau de sécurité flexible en étroite collaboration avec des partenaires étrangers. Police, armée, Corps des gardes-frontières, police ferroviaire, protection civile, services du feu et services sanitaires, sans oublier tous les autres organes de sécurité publique et prestataires de services de sécurité privés, tous ces organismes ont uni leurs forces pour concrétiser le mot d’ordre du Concept de sécurité national de la Suisse pour l’EURO 2008 : "la sécurité par la coopération". Cette collaboration a parfaitement fonctionné, comme cela a été souligné lors de la conférence de presse bilan nationale du 26 juin 2008.

Partenaire de premier plan des forces de sécurité, le Département fédéral de justice et police (DFJP) s'est mobilisée dans différents domaines pour cette grande fête du football.

  • L’Office fédéral des migrations (ODM) est chargé, notamment, de définir les conditions d’entrée en Suisse applicables aux ressortissants des différents pays. Conformément au droit en vigueur, les visiteurs en provenance de pays soumis à l’obligation du visa (p. ex. Russie, Ukraine, Serbie) auraient dû normalement demander deux visas distincts pour entrer en Suisse et en Autriche. Les supporteurs de l’EURO 2008 ont toutefois bénéficié d’une procédure simplifiée. En effet, les visas Schengen émis par l’Autriche ont permis à leurs titulaires de se rendre également en Suisse.
  • L’Office fédéral de la police (fedpol) est intervenu, pour sa part, dans tous ses secteurs d’activité traditionnels : sa mission consiste à garantir la protection des visiteurs étrangers officiels conformément aux dispositions du droit international public et à recueillir des informations sur d’éventuelles menaces, pour ne citer que deux exemples. Il s'est aussi chargé de définir les modalités de coopération policière avec les Etats participants, les Etats de transit et les Etats riverains en relation avec l’EURO 2008. A cette fin, une déclaration d’intention a été signée avec quinze Etats, comme cela a été fait précédemment avec Europol. Fedpol a en outre eu pour tâche d’organiser l’intervention des forces de l’ordre allemandes et françaises appelées en renfort des forces de sécurité helvétiques. Enfin, l’office a géré un centre national d’information et de coordination en matière policière appelé Police Information and Coordination Centre (PICC).