Simonetta Sommaruga reçoit le ministre de la Diaspora du Kosovo, Ibrahim Makolli

Communiqués, Le Conseil fédéral, 19.03.2012

Berne. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), a reçu lundi le ministre de la Diaspora du Kosovo, Ibrahim Makolli, pour une visite de travail. Durant leur entrevue, ils ont discuté de la situation actuelle des quelque 150’000 ressortissants du Kosovo qui vivent en Suisse, notamment de leur intégration, et plus généralement de la coopération en matière migratoire entre les deux pays.

La Suisse compte la deuxième plus importante communauté kosovare à l’étranger. Les deux ministres ont notamment discuté des possibilités offertes pour favoriser l’intégration des ressortissants du Kosovo en Suisse. L’objectif serait en particulier d’améliorer encore le niveau de qualification des Kosovars qui rencontrent des difficultés pour l’accès au marché du travail. Les entretiens ont aussi porté sur les moyens qui permettent à la diaspora de rester en contact avec la langue et la culture albanaises, par l’intermédiaire d’organisations et de cours organisés dans la plupart des cantons suisses

Mme Sommaruga et M. Makolli ont discuté du projet « diaspora for development ». Ce projet de la Direction du développement et de la coopération (DDC) vise à mieux mettre en valeur les compétences de la communauté kosovare en Suisse pour favoriser le développement socio-économique du Kosovo.

Les entretiens ont aussi porté sur la coopération policière entre les deux pays. La criminalité organisée en provenance du Kosovo joue un rôle important dans l’évolution de la criminalité en Suisse. Un attaché de police suisse est basé à Pristina depuis juillet 2010.

Les deux ministres ont encore abordé la question de la libéralisation des visas pour l’espace Schengen. L’Union Européenne a ouvert un dialogue avec le Kosovo à ce sujet, qui concerne directement la Suisse en tant que membre associé de Schengen. La Suisse soutient les efforts fournis par le Kosovo pour remplir les conditions posées par l’Union européenne pour permettre cette libéralisation. L’ambassade de Suisse à Pristina accorde 40% des visas pour l’espace Schengen.

Contact / renseignements
Service d'information DFJP, T +41 58 462 18 18, Contact