Simonetta Sommaruga reçoit le ministre serbe de l’Intérieur Ivica Dacic

Communiqués, DFJP, 20.02.2012

Berne. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), a reçu lundi le ministre serbe de l’Intérieur Ivica Dacic pour une visite de travail. Durant leur entrevue, ils ont discuté des enjeux actuels de la coopération en matière de police et de migrations. Cette rencontre a aussi été l’occasion de souligner l’importance que revêt, pour la Suisse, la lutte contre la traite d’êtres humains et la migration illégale.

Pour la Suisse, la Serbie est un partenaire important concernant la coopération en matière de police et de migrations. L’évolution des demandes d’asile de ressortissants serbes a été au cœur des discussions entre Mme Sommaruga et M. Dacic : ces deux dernières années en effet, la Serbie a occupé le quatrième rang des pays de provenance des requérants d’asile, alors même qu’elle figure depuis 2009 dans la liste des pays considérés comme sûrs et que la Suisse n’octroie le statut de réfugié qu’à un pour cent environ des requérants serbes. Dans près de 80 % des cas, les requérants en provenance de Serbie appartiennent au groupe ethnique des Roms. Cette augmentation est une conséquence de la suppression de l’obligation du visa dont bénéficient les ressortissants serbes depuis décembre 2009. La Suisse salue les efforts déployés à ce jour par le gouvernement serbe pour lutter contre les abus en la matière. La conseillère fédérale et le ministre serbe de l’Intérieur ont rappelé combien il était important de travailler en étroite coopération dans le cadre de l’actuel partenariat migratoire, soulignant que cette collaboration devait être encore renforcée, notamment en ce qui concerne la lutte contre les réseaux de passeurs.

Les groupes criminels serbes présents en Suisse sont actifs avant tout dans le trafic de drogue et, toujours plus fréquemment, dans la traite d’êtres humains. Pour la Suisse, il est donc indispensable de pouvoir coopérer étroitement avec la Serbie sur le plan policier. Les deux pays ont de fait resserré leurs liens dans ce domaine au cours des dernières années : un contrat de coopération en matière policière est en vigueur depuis le mois de février 2011 et la Suisse dispose, depuis le mois d’août 2011, d’un attaché de police stationné à Belgrade. Celui-ci a d’ores et déjà apporté son soutien sur le terrain dans le cadre de diverses procédures menées par les autorités de poursuite pénale suisses. Les deux ministres ont convenu d’intensifier encore la coopération policière.

Contact / renseignements
Service d'information DFJP, T +41 58 462 18 18, Contact