Nouveaux défis pour le fédéralisme

Troisième Conférence nationale sur le fédéralisme à Mendrisio

Communiqués, DFJP, 24.01.2011

Berne. Les nouveaux défis suscités par l’évolution socio-économique, démographique, culturelle et technologique seront au cœur de la troisième Conférence nationale sur le fédéralisme. Les 26 et 27 mai 2011, elle réunira à Mendrisio quelque 300 représentants des milieux politiques et économiques, du monde de la recherche et de l’administration pour débattre du renouvellement et du développement futur du fédéralisme suisse.

La vie de la population ne se déroule plus aujourd’hui dans le cadre délimité par les institutions politiques traditionnelles. Il en résulte un décalage croissant entre les zones économiques, les espaces identitaires et les espaces politiques et institutionnels. La Confédération, les cantons et les communes doivent donc redéfinir et consolider leur coopération. De nouvelles formes de fédéralisme se sont fait jour, telles la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) et la Conférence tripartite sur les agglomérations, mais aussi la coopération entre villes ou entre aires métropolitaines ou encore la coopération transfrontalière.

Sous le titre « Le fédéralisme face aux nouveaux enjeux territoriaux : institutions, économie et identité », la troisième Conférence nationale sur le fédéralisme se penchera sur les réponses possibles des institutions aux changements qui bouleversent notre époque. Au programme, notamment, des exposés de Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale, de Pascal Broulis, président du Conseil d’Etat du canton de Vaud et président de la CdC, de Luigi Pedrazzini, président du Conseil d’Etat du canton du Tessin et de Hansheiri Inderkum, président du Conseil des Etats. Un éclairage extérieur permettra de saisir quel regard on porte sur le fédéralisme suisse depuis l’étranger.

Des ateliers permettront aux participants de se pencher sur les conséquences, les risques et les potentialités d’une politique des métropoles, sur l’expérience acquise en matière de coopération transfrontalière et sur les opportunités offertes par les fusions de communes. D’autres seront consacrés aux réformes internes dans le cadre des rapports avec l’Union européenne et plus particulièrement à la participation des cantons à la politique européenne de la Suisse. Seront également abordés la collaboration intercantonale entre efficacité et légitimité démocratique et le fédéralisme fiscal entre concurrence et solidarité. Enfin, les participants pourront étudier l’importance de la décentralisation et du fédéralisme dans les pays de l’UE au travers de l’exemple de l’Italie.

Faire le point en commun sur le fédéralisme

Les occasions ne se présentent pas spontanément de se retrouver régulièrement pour procéder à un tour d’horizon de l’évolution du fédéralisme et pour faire le point. C’est pourquoi le Conseil fédéral, le Conseil des Etats et la CdC ont créé la Conférence nationale sur le fédéralisme. La première conférence a eu lieu à Fribourg en 2005 et a été consacrée au fédéralisme coopératif, la deuxième, réunie à Baden en 2008, s’est centrée sur les aspects économiques. Afin d’honorer la contribution de la Suisse italienne à la diversité culturelle du pays, la CdC a choisi de confier au Tessin l’organisation de la troisième conférence.

Le programme général de la conférence peut être consulté à l’adresse foederalismus2011.ch, où les détails relatifs à l’organisation seront aussi mis à jour en continu.

Contacts / renseignements
  • Luigi Pedrazzini, président du Conseil d’Etat du Tessin, T + 41 91 814 44 90
  • Pascal Broulis, président du Conseil d’Etat du canton de Vaud et président de la Conférence des gouvernements cantonaux, T +41 21 316 20 01
  • Hansheiri Inderkum, président du Conseil des Etats, T +41 41 870 51 77
  • Werner Bussmann, Office fédéral de la justice, T +41 31 322 47 98