Visite de travail de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf en Finlande

Communiqués, DFJP, 31.03.2009

Berne. La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a effectué, hier, une visite de travail en Finlande. A cette occasion, elle a rencontré la ministre finlandaise de l’Immigration et des Affaires européennes, Astrid Thors, la ministre de la Justice, Tuija Brax, et la ministre de l’Intérieur, Anne Holmlund. La cheffe du Département fédéral de justice et police a par ailleurs signé, à Helsinki, l’accord de réadmission conclu entre la Suisse et la Finlande.

Mme Thors et Mme Widmer-Schlumpf ont abordé les évolutions actuelles dans le domaine des migrations. Elles ont discuté en particulier des chiffres de l’asile en Europe en 2008, de divers aspects de la promotion de l’intégration et de la pratique de la Finlande en matière de naturalisations. L’accord de réadmission conclu entre la Suisse et la Finlande a été officiellement signé à l’issue de cette entrevue.

En vertu de cet accord, les deux Etats ont l’obligation de réadmettre leurs propres ressortissants. En outre, il sera possible, à l’avenir, de rapatrier en Finlande les ressortissants d’Etats tiers qui n’ont fait que transiter par ce pays. Cet accord constitue un complément important à la collaboration instaurée par Schengen et Dublin.

Durant l’après-midi, la conseillère fédérale et la ministre finlandaise de la Justice, Mme Brax, se sont entretenues des nouveaux développements juridiques au sein de l’UE et de certains aspects de la démocratie référendaire. Elles ont aussi partagé des expériences faites par leurs deux pays concernant les modalités des droits populaires.

La rencontre avec la ministre de l’Intérieur, Mme Holmlund, a été consacrée à la collaboration dans le cadre de Schengen et aux contrôles à la frontière extérieure de l’espace Schengen en Finlande. Les discussions ont porté, en particulier, sur la coopération entre les forces de police et les autorités chargées des opérations douanières et du contrôle des frontières, ainsi que sur la lutte contre la criminalité internationale.

Ce déplacement a également été l’occasion pour Eveline Widmer-Schlumpf d’effectuer une visite auprès des gardes-frontière finlandais.