Le conseiller fédéral Christoph Blocher à Washington pour des entretiens

Communiqués, DFJP, 27.07.2007

Washington. Le conseiller fédéral Christoph Blocher, chef du Département fédéral de justice et police, s’est rendu à Washington où il s’est entretenu avec ses homologues américains M. Alberto Gonzales (justice) et M. Michael Chertoff (sécurité intérieure), ainsi qu’avec le directeur du FBI, M. Robert Mueller et le directeur du renseignement national américain, M. Mike McConnell. L’objectif principal de ces entretiens était une information réciproque sur la collaboration dans le domaine de la poursuite pénale des activités terroristes et de la lutte contre le crime organisé.

M. Blocher a rencontré M. Gonzales, le ministre américain de la justice, dès jeudi soir, pour un entretien informel qui a porté principalement sur des questions d’entraide judiciaire et d’extraditions. M. Blocher a souligné que la relation entre la Suisse et les Etats-Unis dans le domaine de l’entraide judiciaire était bonne, particulièrement sur le plan de la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent.

Les entretiens de vendredi avec le secrétaire américain à la sécurité intérieure, M. Michael Chertoff, le directeur du FBI, M. Robert Mueller et le directeur du renseignement national américain, M. Mike McConnell, ont porté principalement sur l’accord de coopération entre la Suisse et les Etats-Unis en matière de poursuite pénale d’activités terroristes. M. Blocher a informé ses interlocuteurs de l’aboutissement des débats au Parlement : le Conseil national a approuvé l’accord au cours de la session de printemps, le Conseil des Etats, au cours de la session d’été. Le délai référendaire expirera le 11 octobre 2007. Cet accord remplacera l’« Operative Working Arrangement » (OWA) mis en place à la suite des attentats commis le 11 septembre 2001 aux Etats-Unis d’Amérique. Le nouvel accord permettra aux deux Etats de constituer des équipes communes d’enquête pour lutter contre le terrorisme et son financement. Interrogé sur le fait que très peu d’organisations terroristes sont interdites en Suisse, M. Blocher a expliqué que la Suisse faisait traditionnellement preuve d’une grande retenue en la matière et qu’il existe d’autres possibilités pour lutter contre les activités criminelles.

Concernant la stratégie de la Suisse en matière de lutte contre le terrorisme, le conseiller fédéral Christoph Blocher a présenté à ses interlocuteurs la loi instituant des mesures visant au maintien de la sûreté intérieure (LMSI) et les a informé des travaux de révision en cours. Il a par ailleurs exposé les grands principes de la politique suisse en matière d’intégration, précisant que l’accès à une activité lucrative et la connaissance d’une langue nationale étaient les principales conditions d’une intégration réussie.

M. Blocher a également informés ses interlocuteurs de l’état de la situation concernant le passeport suisse contenant des données enregistrées électroniquement. Les Etats-Unis ne permettent l’entrée sans visa sur leur territoire qu’aux détenteurs de ce type de passeport (passeport 06) ou d’un passeport 03 délivré avant le 26 octobre 2006. Le chef du DFJP a aussi évoqué la base de données d’INTERPOL sur les documents de voyage perdus ou volés. A la fin de 2005, la Suisse a été le premier pays au monde à mettre en service un accès automatisé à cette base de données. Les documents d’identités suisses déclarés comme perdus ou volés sont automatiquement signalés à la base de données d’INTERPOL par le biais d’une interface à cet effet. Cet instrument rend beaucoup plus difficile l’utilisation abusive de documents de voyage.

Contact / renseignements
Service d'information DFJP, T +41 58 462 18 18, Contact