Réorganisation et réduction des coûts au sein du DFJP

Résultats de l'analyse concernant 585 postes dans les Services centraux du DFJP

Communiqués, DFJP, 17.06.2005

Berne, le 17.06.2005. Les Services centraux du Département fédéral de justice et police ont été soumis à une analyse approfondie. Constituant un préalable au bon fonctionnement d'une administration, cette analyse visait principalement à une attribution claire des responsabilités, à l'identification des tâches et des échelons hiérarchiques inutiles, à la diminution du nombre des travaux en double, à la simplification des processus et à l'exploitation du potentiel d'économies. Il est donc prévu de diminuer les frais de 13 millions par an et de réduire les Services centraux de 116 postes.

Les Services centraux, comprenant les services des ressources humaines, des finances, d'états-majors, des secrétariats, de l'exploitation et de la logistique ainsi que les services informatiques et de presse du Département fédéral de justice et police, ont fait l'objet d'un examen sur les plans structurel, personnel et financier. En procédant à une telle analyse et en prenant les mesures de réorganisation qui en résultent, le DFJP fait un autre pas important vers une administration publique plus allégée et efficiente.

L'examen de 585 postes au total va permettre de réaliser, dès 2008, une réduction des coûts d'environ 13 millions de francs (soit -22 %) et d'atteindre une diminution de 116 postes, (soit -19.8 %)*. Le nombre des postes au sein des Services centraux passera de 585 à 469. Cette mesure peut être réalisée par une simplification des processus et des missions, dont les objectifs sont les suivants :

  • élimination de tâches inutiles et des travaux effectués en double;
  • soutien optimal des domaines-clés et attribution claire des responsabilités;
  • sensibilisation aux coûts et exploitation du potentiel d'économies pouvant être réalisé.

Constituant une étape supplémentaire dans le processus de réforme mis en place au DFJP, cette réorganisation vise d'importantes économies à l'horizon 2008. Ces économies s'inscrivent dans le cadre des mesures prévues dans le programme d'allégement budgétaire (soit -105 millions de francs) et des autres mesures d'économies (principalement dans le domaine de l'asile) s'élevant à 195 millions de francs, assorties de celles prévues par le plan d'abandon des tâches (soit - 28 millions de francs).

Le nombre des postes au sein du DFJP passera vraisemblablement en 2003 de 2120 à environ 1714 en 2008. Ne sont pas compris dans ces trains de mesures les domaines relevant du projet Effor, renforcés dès 2003, ainsi que les domaines qui, dès 2007, seront intégrés au Tribunal fédéral administratif (cf. la CRA et les Services de recours).

Le DFJP entend licencier le moins de collaborateurs possible. Dans le cadre du projet de « Réorganisation offrant des perspectives au personnel », les personnes concernées devront chercher pendant 6 mois un emploi au sein de l'Administration fédérale. Ce n'est que par la suite, si les recherches s'avèrent infructueuses, qu'elles seront licenciées. Le DFJP les aidera dans leurs recherches.

Contact / renseignements
Service d'information DFJP, T +41 58 462 18 18, Contact