La conseillère fédérale Metzler et le ministre italien de l'Intérieur Bianco entendent intensifier la coopération

Communiqués, DFJP, 20.11.2000

La conseillère fédérale Ruth Metzler-Arnold et le ministre italien de l'Intérieur Enzo Bianco entendent intensifier la coopération dans le secteur de la sûreté intérieure. A l'occasion d'une réunion de travail, lundi à Berne, les deux ministres ont convenu que le centre commun de coopération policière déjà planifié à Chiasso deviendrait opérationnel au cours de l'année 2001. La Suisse souhaite en outre détacher un fonctionnaire de liaison permanent à Rome l'année prochaine également.

Les entretiens ont par ailleurs porté sur la lutte contre la criminalité organisée. La cheffe du Département fédéral de justice et police et le ministre de l'Intérieur ont reconnu que le succès du combat contre la mafia dépend du bon fonctionnement de l'échange des informations. Le détachement d'un fonctionnaire de liaison à Rome constitue un pas essentiel à cet égard.

La conseillère fédérale Metzler et le ministre de l'Intérieur Bianco ont aussi relevé que la contrebande de cigarettes ne saurait être tolérée. La conseillère fédérale a souligné que la Suisse ne souhaite en aucun cas devenir la plaque tournante du trafic international de cigarettes. Elle a également insisté sur la grande disponibilité dont fait preuve notre pays lorsqu'il s'agit de geler des avoirs de potentats étrangers ainsi que sur sa détermination à combattre le blanchiment international d'argent. Tel est d'ailleurs l'objectif que poursuit le développement du Bureau de communication au sein de l'Office fédéral de la police.

Le ministre Bianco a décrit les expériences faites jusqu'ici par l'Italie avec l'Accord de Schengen. La conseillère fédérale Metzler a présenté le projet de réexamen de la sûreté intérieure de la Suisse (USIS). Un échange de vues a également porté sur des questions de migration.

Lundi après-midi, le ministre de l'Intérieur a assisté, au Sand, à une démonstration de l'unité antiterroriste "Enzian" de la police cantonale bernoise.

Berne, le 20 novembre 2000

Contact / renseignements
Service d'information DFJP, T +41 58 462 18 18, Contact